La fin du secret du e-coin en Espagne ?

Le fisc espagnol n’épargnera plus le détenteur et le marchand de cryptomonnaie au plan  fiscal.

Derrière l’image de simple régulation, la volonté est affichée :

  • taxer les commissions que tirent les plateformes des échanges en cryptomonnaies  et
  • lutter contre l’évasion fiscale que pourraient permettre des échanges en monnaies cryptées…

Par quel moyen ? En sollicitant de ces plateformes ou des entreprises acceptant le règlement par cryptomonnaie la communication d’informations relatives aux différents échanges opérés et aux commissions facturées.

L’intérêt à long terme sera aussi de lever la confidentialité qui protège certains détenteurs de bitcoins ou autres cryptomonnaies pour vérifier qu’ils sont bien taxés sur la valeur réelle de leur patrimoine et sur les plus-values réalisées.

Il sera fort à parier que d’autres Etats emprunteront cette voie, moins stricte que l’interdiction formelle ou une criminalisation comme on le retrouve dans certains pays, et plus bénéfique quant aux recettes fiscales à prévoir.

Plus d’informations techniques : Le Journal du Coin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s